Quel sirop contre la toux choisir?

La toux vous incommode sérieusement? Avant de se ruer sur le premier sirop venu, il vaut mieux connaître la nature de sa toux pour faire le bon choix!

La toux est un phénomène naturel de défense de l'organisme qui cherche à expulser un intrus des voies respiratoires. Ces dernières sont munies de récepteurs qui, lorsqu'ils sont irrités, envoient un message au cerveau. Celui-ci réagit en commandant aux muscles de se contracter pour tousser.

2 types de toux

Tout d'abord, la toux sèche est généralement causée par un rhume ou une allergie. Elle peut aussi résulter d'une irritation provoquée par la fumée de cigarette, la poussière ou les vapeurs. La toux grasse se caractérise, quant à elle, par la production de mucus. Elle est habituellement causée par une allergie, un rhume ou d'autres infections respiratoires. Or, ces deux types de toux ne se soignent pas de la même manière.

Toux sèche = antitussif

Les sirops antitussifs, qui sont recommandés pour combattre la toux sèche, agissent sur le centre de commande de la toux, ce qui a pour conséquence d'abolir le réflexe de tousser. Il ne faut donc jamais les utiliser en cas de toux grasse, car ils peuvent entraîner un encombrement bronchique. Ces sirops, qui contiennent habituellement du dextrométhorphane (DM) (ingrédient antitussif), sont généralement très sécuritaires et ne présentent pas d'effets secondaires importants lorsqu'ils sont utilisés selon la posologie indiquée. Ils peuvent toutefois être nocifs s'ils sont absorbés en trop grande quantité. On recommande aussi d'éviter de consommer de l'alcool avec ce médicament, car l'effet sédatif du DM peut augmenter. On doit donc être vigilant afin de ne pas provoquer d'interaction avec d'autres médicaments. Le DM est formellement contre-indiqué pour les asthmatiques, les individus souffrant de bronchite chronique ou d'emphysème ainsi que les personnes consommant certains antidépresseurs.

Des antitussifs en vente libre: Balminil DM, Benylin DM, Triaminic DM

Toux grasse = expectorant

Les sirops expectorants servent à liquéfier et à éclaircir les sécrétions de mucus, facilitant ainsi leur expulsion des poumons et rendant du même coup la respiration plus facile. Ils sont indiqués dans le cas d'une toux grasse ou productive, c'est-à-dire accompagnée de crachats. Ces sirops renferment généralement de la guaïfénésine. Lorsqu'on s'en tient aux doses prescrites, ils sont sécuritaires et n'ont pas d'effets indésirables sérieux, mis à part les nausées. Ils ne présentent pas de risque d'interaction médicamenteuse.

Des expectorants en vente libre: Balminil Expectorant, Benylin Expectorant

Et les sirops qui soulagent plusieurs symptômes?

On trouve aussi sur les tablettes des pharmacies des sirops qui visent à soulager plusieurs symptômes à la fois, tels que la toux, la congestion, les maux de tête et l'écoulement nasal. Ces produits renferment donc plusieurs ingrédients médicinaux et peuvent, par exemple, contenir du dextrométhorphane (un antitussif), de la chlorphéniramine (un antihistaminique), de la pseudoéphédrine (un décongestionnant), de la guaïfénésine (un expectorant) ou de l'acétaminophène (un analgésique). Ces sirops présentent un risque de surmédication. Si l'on prend un de ces produit pour soulager sa toux, mais que le sirop contient aussi un décongestionnant, on ingère une substance dont on n'a pas nécessairement besoin. Il y a aussi un risque de surdosage si, par exemple, on prend un analgésique (aspirine, acétaminophène), alors que notre sirop contient déjà cet ingrédient. Ce type de sirop présente aussi un plus grand risque d'interaction avec d'autres médicaments. Bref, ces sirops «combinés» sont utiles seulement si l'on souffre de tous les symptômes décrits sur l'emballage!

Attention aux enfants!

Les sirops contre la toux et le rhume en vente libre sont déconseillés chez les enfants de six ans et moins, et ce, même s'il est écrit «pour enfants» sur l'emballage. Non seulement ils peuvent provoquer des effets secondaires importants s'ils ne sont pas administrés selon la posologie, mais leur efficacité n'a pas été prouvée pour soulager les symptômes du rhume chez les petits.

Quand consulter?

La toux disparaît habituellement d'elle-même au bout de 7 à 10 jours. Si la nôtre persiste plus de deux semaines, si elle se manifeste sans cause apparente, ou si elle s'accompagne d'essoufflement, de douleur ou de crachats contenant du sang, il vaut mieux consulter un médecin.

haut
134
Imprimer Courriel Twitter Facebook

Commentaires

publications

Bonjour,

Pour toutes questions spécifiques, nous vous conseillons de vous adresser à un professionnel de la santé qui sera en mesure de vous répondre précisément. Merci et bonne journée.

Publié le jeu, 2014-02-27 16:26

Anonyme (non vérifié)

EST CA QUE LA RHINATIOL PEUT UTILISER EN PEDIATRIE?

Publié le jeu, 2014-02-27 03:11

Intatuese (non vérifié)

ce que je cherchais, merci

Publié le lun, 2012-06-04 04:08

publications

Si vous avez des questions, nous vous conseillons de consulter votre pharmacien. Il pourra vous informer et vous conseiller les meilleurs produits adaptés à votre condition. Prompt rétablissement!

Publié le mar, 2012-03-06 09:24

Anonyme (non vérifié)

ce matin j'ai entendu ala radio que les sirops dm e ne le prendre et moi ce matin je suis aler a la pharmacie pour en acheter je ne voulait pas aler a la clinique mais je tousait beaucoups , et le nez bloquer autrement dis une gripe d'homme.,.,.suisge en danger j'ai peur je suis age de 73 ans alors rasurer moi svp

Publié le lun, 2012-03-05 14:40

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.