Quelle chaussure de sport acheter?

Devant l'abondance de modèles de chaussures de sport sur le marché, il n'est pas toujours facile de s'y trouver. Voici nos conseils pour faire un choix éclairé.

La chaussure est l'équipement le plus important lorsqu'on pratique une activité physique. Elle est essentielle pour assurer notre confort et prévenir les blessures, particulièrement au dos, aux hanches, aux genoux et aux chevilles. Mais comment trouver la chaussure idéale?
Le choix se fait principalement en fonction du type d'activité pratiqué et de la fréquence des exercices. Si on s'adonne occasionnellement à plusieurs sports différents, il n'est pas nécessaire d'acheter une chaussure spécialisée. En revanche, si on pratique une activité physique trois fois ou plus par semaine, à raison de plus de 30 minutes par séance, on devrait porter une chaussure conçue spécifiquement pour cette discipline.

Types de chaussures de sport

La chaussure de course à pied (jogging) est muni d'un système d'absorption des chocs adapté à la spécificité mécanique de la course à pied. Quand on court, le pied encaisse entre trois et cinq fois notre poids corporel. La chaussure de course à pied est dotée de semelles souples qui ont la meilleure capacité d'absorption des chocs, surtout au niveau du talon. Elle est conçue pour les déplacements linéaires (vers l'avant) avec son talon profond et sa semelle plus mince dans la région des orteils. C'est une chaussure très légère, dont l'empeigne (dessus de la chaussure) est faite de tissu maillé afin d'assurer une bonne ventilation. Il existe plusieurs catégories qui s'adaptent à notre type de pied (pronateur, supinateur, neutre), selon notre besoin de support et de stabilité.   

La chaussure de marche est plus rigide et plus lourde que le soulier de course. Elle est toutefois flexible au niveau des orteils afin de faciliter le mécanisme de la marche. L'empeigne est souvent pleine, avec quelques trous de ventilation, et elle est généralement en cuir naturel ou synthétique. L'intérieur est souvent coussiné, procurant ainsi un maximum de confort. La semelle renferme des matériaux légèrement absorbants afin que l'impact de chaque pas sur le sol soit amoindri. Cette chaussure est parfaite pour faire de petites balades, aller à l'épicerie ou magasiner. Elle est moins adaptée aux longues distances.

La chaussure multisport ou multi-activité procure une bonne adhérence et une excellente stabilité. Plus basse et offrant un bon support, elle réduit les risques de foulures à la cheville. Sa semelle est généralement plus large que celle des chaussures de course ou de marche, ce qui contribue à sa grande stabilité. Pour toutes ces raisons, ce type de chaussure est plus lourd que la plupart des autres souliers athlétiques. Contrairement à la croyance populaire, la chaussure multisport ne convient pas à toutes les activités. Elle est géniale pour les sports qui demandent des déplacements latéraux avec des arrêts brusques, comme le tennis, le badminton, le volley-ball, le squash, l'aérobie et le step, mais elle n'est pas recommandée pour la course à pied.

La chaussure de plein air ou de randonnée. La semelle est plus près du sol pour assurer une meilleure stabilité, ce qui limite les risques de se fouler la cheville. La semelle est également plus rigide afin qu'on ne sente pas les roches et les racines qui se trouvent sur le sentier. Elle comprend aussi des sillons plus profonds afin d'assurer une bonne traction; ceux-ci sont assez espacés pour que la terre ou la boue s'évacuent d'eux-mêmes. L'empeigne peut être en cuir, en nylon ou en Gore-tex, selon le type de randonnée qu'on fait. Cette chaussure peut prendre la forme d'un soulier ou d'une botte.

Et la chaussure minceur?

Très populaire, la chaussure minceur ferait perdre du poids et tonifierait les muscles des jambes et des fesses. Remplit-elle ses promesses? Selon le podiatre Charles Faucher, la chaussure à semelle berceau n'a rien de miraculeux. «Elle fait travailler un peu plus certains muscles, mais elle en fait relâcher d'autres aussi. Les effets ne sont pas suffisants pour entraîner une bonne perte de poids ou un énorme gain de tonus. Par ailleurs, porter cette chaussure peut entraîner des risques de blessures (élongation musculaire, entorse, fasciite plantaire ou fractures subies à la suite d'une chute). Enfin, aucune étude valide sur le sujet n'a été publiée jusqu'à maintenant.» Bref, ce type de chaussure n'est pas fait pour tout le monde. Mieux vaut en parler avec un spécialiste avant de s'en procurer une paire.

À lire aussi...

Les chaussures minimalistes: est-ce pour tout le monde?

Équipement de sport: attention à l'hygiène!

haut
171
Imprimer Courriel Twitter Facebook