Banc d'essai:
L'acné adulte en 10 questions

Eh non, l'acné n'affecte pas que les adolescents! Elle est aussi présente chez les adultes, qui sont souvent déroutés par de telles éruptions. Voici des réponses à nos questions pour une peau sans boutons!

1. Qu'est-ce que l'acné de l'adulte?
Il s'agit d'un problème de peau d'origine hormonale (menstruation, grossesse) qui peut apparaître chez certaines femmes dans la vingtaine qui n'ont pas ou peu souffert d'acné à l'adolescence. La cause exacte est inconnue mais, selon le Dr Daniel Barolet, dermatologue et professeur adjoint en dermatologie à l'Université McGill, de récentes recherches accusent les récepteurs des glandes sébacées qui, chez certaines personnes, sont naturellement hypersensibles et qui sécrètent, par conséquent, un excès de sébum.

2. Y a-t-il des facteurs qui contribuent à son apparition?
De nombreux facteurs influent sur l'activité des glandes sébacées, notamment le stress, la pollution ainsi que certains médicaments et antibiotiques. L'âge est aussi à considérer, puisque ces glandes produisent plus de sébum entre 15 et 30 ans.

3. L'acné des adultes est-elle similaire à celle des adolescents?
Non. L'acné juvénile se manifeste sur tout le visage, tandis que l'acné de l'adulte apparaît principalement sur la mâchoire inférieure, et les comédons, plutôt rares, font place à des papules (boutons rouges) et à des pustules (boutons à tête blanche). Chez l'adulte, on note aussi une hyperpigmentation de la peau, qui survient lors de la guérison des lésions cutanés.

4. L'acné affecte-t-elle uniquement les personnes qui ont la peau grasse?
Contrairement à l'acné juvénile, l'acné de l'adulte se manifeste aussi sur la peau sèche. Cela s'explique par le phénomène d'hyperkératinisation, qui se produit lorsqu'un surplus de cellules mortes forme un bouchon corné dans le canal pilo-sébacé et empêche le sébum de s'évacuer.

5. La malbouffe aggrave-t-elle l'acné?
Selon le Dr Barolet, l'alimentation a peu d'influence sur l'acné, et aucune étude scientifique ne prouve que l'alcool ou la cigarette ont un lien direct avec cette affection dermatologique. Cependant, il est improbable qu'on ait un teint radieux si on mange mal, si on boit trop et si on fume!

6. Quels sont les traitements les plus efficaces pour traiter l'acné?
Plusieurs soins topiques sont offerts en vente libre (à base de peroxyde de benzoyle ou d'acide salicylique) et sous ordonnance (trétinoïne, érythromycine). Ils peuvent être utilisés seuls ou avec un antibiotique oral à action anti-inflammatoire, comme la tétracycline. Certains contraceptifs oraux (par exemple, Diane 35) sont aussi très utiles pour freiner les poussées d'acné et, dans les cas où rien ne fonctionne, il y a Accutane, un médicament puissant aux effets secondaires multiples (sécheresse cutanée, dépression, etc.) Finalement, les dermatologues proposent la thérapie photodynamique, un traitement où un médicament photosensibilisant est appliqué sur la peau avant de l'exposer à un laser rouge, pendant 20 minutes, pour réduire la sécrétion de sébum et l'hyperkératinisation.  

7. Quelle routine doit-on adopter pour limiter les effets de l'acné?
Pour éliminer l'excès de sébum sans assécher la peau, on lave son visage matin et soir avec un nettoyant doux, sans savon. On applique ensuite un hydratant matifiant et un antirides à base d'AHA (acides alpha-hydroxy) ou d'acide glycolique pour lisser et exfolier la peau. Puis, le soir, on ajoute l'application d'un soin médicamenté. «Il est important d'opter pour une crème légère qui ne bloque pas les pores, sans parfum et non comédogène», précise le Dr Barolet.

8. Quel type de cosmétiques devrait-on utiliser?
On choisit du maquillage fabriqué à base d'eau ou de minéraux, sans parfum et non comédogène. De plus, on teste le produit avant de l'acheter pour s'assurer qu'il convient à notre peau et on n'en applique pas trop pour éviter de bloquer ses pores et d'aggraver son acné.

9. Quelles sont les solutions pour éliminer rapidement un bouton?
Bien qu'on soit souvent tentée de les pincer, il est important de ne pas s'«acharner» sur ses boutons, car on risque de créer des cicatrices. On utilise plutôt une solution à base d'antibiotiques ou un soin Stop-Boutons, qu'on applique directement sur l'imperfection pour diminuer l'inflammation.

10. Une fois l'acné disparue, quelles sont les solutions pour remédier aux taches pigmentaires et aux cicatrices?
Pour pâlir les taches, on utilise des crèmes hautement concentrées en acide glycolique, en trétinoïne ou en hydroquinone. Quant aux cicatrices, il est possible d'amoindrir leur apparence grâce à des séances de relissage fractionnel au laser. Dans le cas de cicatrices très profondes, on peut soit opter pour le laser Co2, soit pour des injections d'acide hyaluronique. Pour faire un choix éclairé, on consulte un dermatologue.

haut
100
Imprimer Courriel Twitter Facebook

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.